AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps de l'air et rencontre surprise [Maybel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Flames

avatar

Nombre de messages : 13
Citation : 25

MessageSujet: Le temps de l'air et rencontre surprise [Maybel]   Dim 1 Juin - 12:02

Il était l'heure, il ne fallait plus traîner et de toutes manières, alex ne voulait pas traîner. Cela faisait pas mal de temps qu'il traînait à la maison, mangeant ce qu'il pouvait, buvant un petit jus d'orange...La journée devait commence un peu mieux. Il était toujours en pyjama, il avait eu froid la nuit et avait eu l'obligation de se couvrir un peu plus. Il se dirigea vers la salle de bain où il se lava et s'habilla ensuite. En sortant de la douche, il avait décidé de s'habiller décontracté, il mit un Tee-shirt noir, un jeanbleu et toujours ses baskets blanches, comme à son habitude. Il prit les clés de chez lui et sortit par la porte, qu'il ferma. Il traversa ensuite la petite rue qui s'offrait à lui pour arriver à l'arrêt de bus. Il allait devoir attendre. Il s'assis et mit ses coudes sur ses genoux, puis sa tête dans ses paumes, il était souvent comme ça quand il s'ennuyait et de plus, comme il était impatient, il en avait marre et il allait s'énerver assez vite. Le bus n'était toujours pas là, il était censé arriver il y a maintenant une dizaine de minutes, mais toujours rien. Il se leva alors pour faire quelques pas, il tournait en rond sous l'abri-bus...Il attendait, il attendait, son rendez-vous...Il allait sûrement être un peu en retard. C'est alors que contre toute attente, un véhicule se posa à côté de lui et ouvrit ses portes. Alex le remarqua au bout de quelques secondes puis monta les escaliers, les portes coulissantes se refermant sur lui, il demanda une place au chauffeur qui lui accorda sans problèmes...Il paya et partit s'asseoir, juste derrière le conducteur du véhicule.

Il était toujours dans le véhicule, il avait sorti son livre et lisait patiemment en attendant d'être arrivé à bon port, regardant d'un coup d'oeil tous les arrêts. Ils allaient enfin arriver désormais. Le bus s'arrêta et en quelques pas, Alex se retrouva devant les escaliers, il dit au revoir au chauffeur et descendit, les portes se fermèrent et le véhicule repartit à l'aventure, laissant le jeune homme devant le bâtiment, devant l'hôpital. Il entra alors, il n'avait du faire que quelques pas, quelques pas qui séparaient les deux extrémités. Alex demanda alors à l'accueil s'il pouvait voir son médecin car il avait un rendez-vous, celle-ci l'appela...Et Alex ainsi que le docteur partirent dans une salle à part. Il avait du faire une prise de sang pour contrôler son taux de globules blancs et d'anti-corps, tout cela étant depuis trois ans. Le médecin planta l'aiguille dans le bras du patient et du sang coula dans la seringue. Après ceci, une petite compresse suffit à stopper le saignement. Après ça, Alex partit de l'hôpital, n'aimant pas rester ici. Cela faisait maintenant plusieurs jours qu'il était venu voir Carlyn et celle-ci était déjà sortie, il ne savait pas où.

Alex attendait à nouveau le bus, toujours dans la même position assis sur le banc. Le véhicule s'arrêta devant lui, il fit comme une heure auparavant, il entra paya et s'assit derrière le chauffeur, il adorait cette place là. Il se souvint alors qu'il avait autre chose à faire avant de passer directement pour respirer un peu au parc, aujourd'hui, ses amis étaient tous occupés et il sortirait seul, sûrement pour manger une glace ou autre chose, se promener tranquillement, respirer l'air de la nature, trouver son bonheur parmi les fleurs. Il lisait dans le bus, il ne comprenait pas pourquoi à chaque fois qu'il roulait, il sortait son livre, mais il le faisait et commençait sa lecture à chaque fois. Le bus s'arrêta soudain alors devant un autre bâtiment, celui où Alex devait aller et dont le parc était juste devant en prime. Il sortit du bus en répétant les même actions qu'avant, dire au revoir et descendre les escaliers. Il avança alors vers la batisse et entra. Comme à l'hôpital, il demanda à l'accueil s'il pouvait voir le directeur. Après une longue entrevue, il put sortir.

Il était maintenant dehors, respirant de l'air pur. Il traversa la route et entra dans le parc, avec du monde à cette heure-ci. il s'avança alors, regardant l'herbe. Il voulait absolument avoir de la compagnie mais tout le monde était occupé; Il était vrai pourtant qu'il n'avait pas encore appelé Maybel, peut-être dormait-elle ou était-elle aussi occupée? Il mit sa main dans sa poche droite de son jean et en sortit son GSM noir, qu'il ouvrit et tapa le numéro de Maybel. Après plusieurs sonneries, la messagerie retentit, et après le bip, Alex se mit à parler.


Salut Maybel, je me demandais si tu voulais bien me rejoindre au parc pour prendre l'air avec moi. Bisous.

Il raccrocha ensuite, le message était bel et bien envoyé, il fallait maintenant attendre sa réponse, il n'irait pas pour le moment acheter une glace, il n'était que onze heures. Il s'assit alors sur un banc, à l'entrée du parc, attendant l'appel ou la visite de la jeune femme. En attendant, il sortit un livre, le même livre que tantôt et commença à le lire. il aimait tout de même bien lire, il adorait ça plutôt mais préférait s'amuser avec ses amis, c'était tellement plus drôle. L'histoire était un homme qui assassinait un chien et que son fils voulait absolument trouver le meurtrier, c'était plutôt amusant car le livre utilisait les nombres premiers et le reste. Après quelques minutes, il rangea le livre dans sa poche et s'appuya contre le dossier du banc, il attendait toujours, peut-être était-elle vraiment occupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maybel Kane

avatar

Nombre de messages : 176
Team : Habitante
Citation : 23 ans

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Le temps de l'air et rencontre surprise [Maybel]   Mar 3 Juin - 16:38

HJ: Désolé, j'étais pas super inspirée aujourd'hui, alors j'ai beaucoup jouée sur le détail. J'essaierai de faire mieux la prochaine fois.
-------------------------------------------


10h00. Voilà ce que son réveil indiquait. Maybel venait tout juste d’ouvrir les yeux. Quand elle posa son regard sur la place vide à coté d’elle, elle poussa un léger soupir. Elle n’aimait pas être seule, mais ne cherchait pas pour autant à avoir forcément quelqu’un dans sa vie, ou même dans son lit. Non, la présence qui lui manquait c’était celle de son ex, Alex.
Une nouvelle journée commençait, et sa nuit avait été quelque peu perturbante. Sortant de son lit avec délicatesse, la jeune femme se rendit dans la salle de bain. Bien qu’elle soit seule dans son appart, elle prit l’habitude de s’enfermer à clé. Elle se regarda dans le miroir, et posa son regard sur son bras, où un bleu avec des traces de doigts s’était dessiné puis sur sa lèvre inférieure qui était coupé.



| Flash Back de la veille |

Depuis peu des enlèvements s’étaient produits dans la ville, ou plutôt reproduit, parce que tout porte à croire, que c’est le même homme que par le passé. Les gens se faisaient de plus en plus discrets, cherchant tous à se protéger, attendant que la police fasse son travail. Etant propriétaire du café de la ville, le Jaysup Coffee, Maybel ne put que le constater. La clientèle se faisait de moins en moins nombreuse, malgré tout les efforts de la demoiselle. Néanmoins elle comprenait leur absence… C’est pour cette raison qu’elle laisse ses serveuses finir plus tôt, qu’elles puissent rentrées alors qu’il fait encore jour, qu’elles aillent retrouver leur petit ami, qu’elles aient du temps libre, etc... La jeune femme faisait donc la fermeture, d’habitude un peu plus tôt comme il n’y avait personne, mais se soir là, non… Un étranger était de passage en ville, et terminait son verre. Cela faisait bientôt 3 heures qu’il était au café, buvant des demis, des Ricard, des shooter, etc…. Il n’avait cessé de regarder May’, cherchant à flirter avec elle par des regards, des sourires etc… Etant seul avec elle à présent, il avait cherché à discuter, à l’embrasser… Seulement la jeune femme devait fermer, et n’était pas du tout intéressée par l’homme, qui devait être de 10 ans son ainé. Elle le repoussa gentiment, plaisantant un peu avec lui pour qu’il s’en aille plus vite, et reprenne sa route. Mais c’était sans compter son insistance. Alors qu’elle cherchait à se rendre à l’extérieur avec lui, afin de fermer, il l’empoigna violement au bras et la tira vers lui. Elle crut qu’il allait lui arracher le bras, avant que celui ne la gifle avec toujours autant de violence, afin qu’elle soit plus faible… Malheureusement pour lui, Maybel savait se défendre… Après ce qui s’était passé il y a trois ans, Alex voulut la protéger. Il avait rompu avec elle pour cela, pour la protéger de lui et de qui lui était arrivé. Il lui avait donc offert des cours d’auto défense, qu’elle avait suivit avec soin, devenant très douée. Elle sut donc rapidement dégager son bras, et prendre le dessus sur l’homme, qui visiblement avait bu un peu trop, et n’avait pas aimé que la jeune femme le repousse. Elle le mit à la porte en le poussant, puisqu’ils étaient proches de la sortie. Puis elle retourna dans son café, et ferma de l’intérieur, avant d’appeler un taxi pour cet homme. Bien qu’il ait tenté de l’agressé, elle resta charitable, et aida un homme ivre à rentrer en vie chez lui.

| Fin du Flash Back |



Elle détourna le regard du miroir de la salle de bain, et fit glisser les bretelles de sa nuisette en soie, beige, qui glissa le long de son corps. Elle entra dans la douche, et fit couler de l’eau chaude, laissant chaque goutte ruisseler sur ses courbes. Elle dut y rester une bonne demi heure, avant d’en sortir complètement réveiller et d’attaque pour une nouvelle journée. Elle mit une serviette autour d’elle, nouant le tout au niveau de la poitrine, avant de glisser ses pied dans des pantoufles, et de rejoindre la cuisine. Elle se prépara un café bien fort comme elle les aime, tout en regardant par la fenêtre. Le ciel était dégagé, et un beau soleil tapait à l’horizon. La voiture ne sera pas de sortie aujourd’hui, un peu de marche à pied ne peut lui faire que le plus grand bien.
De retour dans sa chambre, la demoiselle ouvrit son dressing, cherchant quoi se mettre. Après maintes hésitations, elle avait sa tenue. Avant de s’habiller, elle se saisit d’un lait hydratant, et l’appliqua avec sensualité sur tout son corps. Avec le temps qu’il faisait à l’extérieur, elle mit une mini jupe en jean, un peu foncé, afin de laisser apparaitre des jambes sublimes de mannequins, avec une prestance et une élégance. Et pour l’accompagner, elle mit un haut noir, manche ¾ pour dissimuler son bleu, et le fait qu’elle se soit faite agressée. Le haut était ouvert aux épaules, sans que ce ne soit un décolleté. Tout le monde le sait : mini jupe décolleté = provocation et vulgarité. Maybel n’était pas ce genre de personne, non, elle dégageait une sensualité naturelle, et savait comment jouer des couleurs et des vêtements. Un rien faisait d’elle une femme sexy, mais elle ne voulait jamais paraître vulgaire, jamais. Ce n’était pas elle.
Une petite sonnerie retentit, c’était son portable. Il ne lui restait plus qu’à le retrouver. En suivant le son, elle mit la main dessus. Il se trouvait dans la poche de sa veste qu’elle avait portée hier. En ouvrant celui-ci, elle vit que c’était un sms d’Alex. Bien sur un certains temps s’était écoulé depuis leur rupture, et ils étaient resté plus ou moins amis, mais ce message la surpris tout de même un peu. En manque d’amis, et il cherchait à combler une solitude ? Non, il ne ferait pas ça… Après tout, ils pourraient devenir de bon amis, bien que du coté de la jeune femme se soit difficile, car elle en est toujours amoureuse, bien qu’elle essaye de s’en dissuader. Elle ouvrit donc un nouveau message, et lui répondit :


« Hey… Je te rejoins dans 20 min, le temps de me préparer... » Mais le parc était grand, il leur fallait un point de rendez vous précis, seulement comment expliquer un endroit avec arbre, et verdure, alors qu’il y en a partout dans ce parc. Elle rajouta finalement « … On a qu’à se donner rendez vous sous le vieil arbre, se sera plus simple pour se retrouver. A toute. Bisouxx ». Ce vieil arbre était un symbole de leur histoire, puisque c’est sous celui qu’ils se sont embrassés pour la première fois. Mais au moment de l’écriture, elle n’y vue qu’un simple endroit où se retrouver plus rapidement, sans chercher à repérer l’autre à travers la vie sauvage. Puisque le parc faisait office de camping, de lieu de randonnée, etc… S’il se trouvait au nord du parc, et qu’elle, arrivait du sud, ça aurait été compliqué…

20 min. Cela ne lui laissa pas beaucoup de temps. Elle se rendit de nouveau dans la salle de bain. Ses cheveux avait séchés ente eux, elle y passa un coup de peigne, et décida de se les boucler. Elle se saisit d’un fer à lisser, et enroula mèches par mèches, ses cheveux autour, afin de leur donner une belle boucle, sans que cela ne soit frisé, ou que ça gonfle. Non, juste un aspect bouclé… qu’elle décida de ne pas attaché, les laissant retombé sur ses épaules et sur son dos. Quant à son visage, elle appliqua une crème de jour à la pêche, après avoir prit soin de bien l’hydrater. Niveau maquillage, la jeune femme est discrète… Elle surligne son regard au crayon noir, et épaissit ses cils avec du mascara pour donner à son regard une profondeur, digne d’un hypnotisme. Et pour terminer elle posa un doux baume à lèvre sur ses lèvres, pour une hydratation et une douceur extrême. Bien entendu ça ne dissimulait pas la coupure de sa lèvres, même un avec une couleur rouge, on l’aurait quand même aperçut. S’il lui pose la question, elle improvisera sur le moment. Et pour finir, elle vaporisa un peu de parfum, le même que celui qu’Alex lui avait offert quand ils sortaient encore ensemble. Elle a toujours aimé ce parfum et la senteur qu’il dégageait. Il ne lui restait, donc, plus que le choix cornélien des chaussures. Etant habillée de couleur foncé, tel le noir le jean sombre, la demoiselle opta pour une paire de talon aiguille rouge afin de dynamiser sa tenue, et d’y ajouter la pointe de couleur qui lui manquait.
Avant de partir, elle se regarda une dernière fois dans un miroir, la coupure de sa lèvre la laissait perplexe, elle qui a toujours plut aux hommes, et qui était d’une beauté naturelle, se retrouvait avec une petite blessure au visage. Elle ne voyait que cela, et espérait que personne n’y prêterait attention… Après tout qui n’est pas maladroit ?

Refermant derrière elle son appart, Maybel se dirigea vers le parc. Il ne lui restait plus que 5 min pour se rendre au rendez vous, mais elle ne serait pas à l’heure… Le parc était à 10 min de chez elle à pied, et n’oublions pas qu’elle a des talons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Flames

avatar

Nombre de messages : 13
Citation : 25

MessageSujet: Re: Le temps de l'air et rencontre surprise [Maybel]   Sam 7 Juin - 8:50

Assis sur le banc, il ne faisait rien. Il avait les mains derrière la tête, se massant parfois le crâne par l'intermédiaire des cheveux, son dos était appuyé contre le banc, il attendait. Mais qu'attendait-il ainsi? Il attendait la femme de ses rêves mais encore mieux que ses rêves, c'était la femme de sa vie, la seule qu'il aimait au monde et la personne avec qui il aimerait passer le plus de temps et pourtant, ils ne se voient que très rarement désormais, car Alex sait qu'il n'est pas assez bien pour elle, et elle doit sûrement le détester de l'avoir laissée comme ça en lui disant simplement qu'il était dangereux. Le seul amour d'Alex avait filé entre ses doigts, mais il avait eu raison de faire ça, il était dangereux et il aurait sûrement fait subir à Maybel une douleur encore plus grande que la sienne, ce qu'il voulait éviter à tout prix. Il aurait tellement voulu qu'elle lui dise qu'elle l'aimait encore et lui, il voulait absolument tout lui dire, la vie sans elle est impossible, la vie sans la personne qu'on aime n'est pas une vie, ce n'est rien. Il aurait aimé aussi lui dire qu'il était désolé et qu'ils puissent tout redémarrer à partir de zéro, là où ils s'aimaient.

Mais ce n'était pas totalement lui la cause de la rupture, mais ce n'était pas du tout Maybel. Elle avait au contraire essayé de l'aider et Alex lui en était reconnaissant au plus haut point. Depuis ce jour où il a été retrouvé, il n'a plus jamais été le même et il se considérait comme dangereux, le premier point pour dire qu'il fallait laisser la femme de ses rêves en paix et la laisser vivre. Alex ne pensait pas qu'elle aurait supporter qu'il aille de plus en plus souvent au cimétière et qu'il se souvienne de ces évènement, et bien que maintenant il ait caché ces sentiments en lui, en sa plus profonde cachette, il était impossible qu'il oublie.

Toujours sur le banc, assis de la même manière, ayant la même position, tête toujours en arrière, son portable sonna...Un message ! Etait-ce Maybel? C'était fort probable. Il enleva les mains de derrière sa tête qu'il releva, il était maintenant assis normalement puis il s'appuya encore plus contre le dossier du banc et mit sa main droite dans sa poche droite pour y chercher le petit boîtier noir, aussi appelé son GSM ou son téléphone portable, un simple appareil électronique qui permettait de discuter. Pour Alex, c'était une grande invention, car sans lui, il ne pourrait pas voir Maybel aussi souvent, déjà qu'ils se voyaient de moins en moins, il était bien de pouvoir discuter. De plus, parfois c'est plus simple de discuter par téléphone que de face à face car en face à face, on ne dit pas toujours ce qu'on pense, on a peut de blesser la personne en face de nous ou d'en venir aux mains lors des disputes. Le portable, c'est bien, mais quand il est correctement utilisé, sans abus et pour des raisons qui n'autorisent pas ou ne n'arrangent pas directement les discussions en face à face.

Il foullait dans sa poche, il allait bien finir par l'attraper un jour. Il avait arrêté de sonner au bout de quelques secondes, le message était bel et bien arrivé au cerveau comme un autre message était bel et bien entré dans son portable. Il avait son téléphone dans la main, il avait enfin réussi à l'attraper. Il l'ouvrit alors et vit en effet que c'était Maybel, elle devait avoir bien reçu son appel et y avait répondu après avoir écouté sa voix à travers le combinet. Elle le rejoignait dans une vingtaine de minutes, autrement dit à 11h40 à peu près. Très bien, il n'allait pas avoir de visite pendant quelques temps alors dans ce parc, mais il attendrait Maybel, son amour avec qui il n'est plus. Il se leva alors du banc, car dans le petit SMS, il y avait aussi un lieu de rendez-vous pour mieux se retrouver, il était vrai que le parc était grand, donc qu'il y ait un endroit spécial était mieux.

Il avança sur le chemin rocailleux, il n'était pas sur l'herbe là où il était. Il regardait autour de lui, il fallait cinq minutes pour qu'il arrive là où il devait aller pour attendre la personne qui avait su prendre son coeur et qui le prennait toujours, mais sûrement plus de la même manière. Il était sur le chemin, il regardait toujours autour de lui et vit une femme qui poussait une poussette, elle était si heureuse à jouer avec son bébé en même temps que de balader. Puis il vit des enfants jouer dans le parc au ballon ou au freesby, de très bons jeux qui peuvent aussi être définis par des sports. Le lancer de disque ressemblait un peu au Freesby mais le concept n'est pas le même. Il repensa alors à tout ce qu'il avait manqué avec Maybel, il n'avait pas pu profiter de la vie pleinement quand ils étaient ensemble.

Après cinq minutes à marcher comme ça, il arriva sur les lieux du rendez-vous. Il n'avait maintenant plus qu'à attendre que Maybel vienne. Elle allait sûrement être en retard, elle préférait marcher et c'était à 10 minutes de chez elle, mais si elle devait se préparer avant, alors elle aurait sûrement quelques minutes à rattraper. Alex s'allongea alors sous le vieil arbre, un très bel arbre pourtant. Alex l'aimait, il trouvait qu'ils se ressemblaient, non pas par le physique mais par l'amour. Un arbre juste à côté avait été coupé et Alex aimait s'imaginer que les deux végétaux s'amaient, même s'il est impossible qu'un arbre en aime un autre et alors, il se comparait souvent à celui-ci. Alex avait bien pensé, elle était en retard, mais elle ne tarderait certainement plus. Il devait encore attendre un peu et tout rentrerait dans l'ordre, si cette expression est permise dans son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps de l'air et rencontre surprise [Maybel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps de l'air et rencontre surprise [Maybel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les énigmes qui font passer le temps
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H
» regne par decret et un temps de corbeaux
» Maxime Chattam. Le sang du temps... ATTENTION SPOILER
» Reporters du Temps, livres de Yann Kervran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fear Return's :: OTHERS :: Others :: Archives-
Sauter vers: