AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un autre savon? [Pv Vincent]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amber Fisher

Admin Tyrannique
Admin Tyrannique
avatar

Nombre de messages : 486
Citation : 28 ans

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Un autre savon? [Pv Vincent]   Lun 4 Mai - 0:39

    Comme à chaque fois qu’elle mettait les pieds dans cet endroit, Amber devait se retenir pour ne pas se pincer. Elle avait sincèrement du mal à croire qu’elle avait repris du service. Enfin! Elle avait tenu son bout quand Vincent, Jack, Jaimee et même Mark avaient tenté de la convaincre de retourner au boulot et d’arrêter de faire sa tête de linotte, mais… non, Amber n’avait pas cédé du moindre petit pouce. On l’avait carrément démise de ses fonctions après qu’elle eut souffert le martyr à cause de ce salaud qui n’avait rien trouvé de mieux à faire que de la tirer comme si elle était du gibier, l’obligeant ainsi à faire de la rééducation – de toute manière, Amber ressentait toujours de la douleur quand elle bougeait brusquement – elle avait éloigné ses parents pour qu’on ne puisse leur faire de mal et elle avait également essayé de retrouver son frère. Sans compter ses problèmes personnels avec Mark et Vincent… Et comment la remerciait-on du calvaire qu’elle avait enduré? En la suspendant et en lui disant que lorsqu’elle reprendrait le travail, elle ne pourrait même plus toucher au dossier. Elle n’avait pas pu supporter ça et avait démissionné. Selon les avis des gens qui étaient près d’elle.

    Et maintenant, un an plus tard, Amber reprenait du service. Ça ne faisait que quelques jours qu’elle était de retour et elle avait encore du mal à y croire. Quelle surprise avait-elle eu quand le Maire s’était pointé chez elle pour lui demander en personne de reprendre du service. Sur le coup, la jeune femme avait cru qu’il y avait du Jack là-dessous, mais le Maire lui avait assuré que personne n’était au courant de sa démarche. Amber avait eu du mal à y croire, mais elle avait dû se rendre à l’évidence, il était venu jusqu’à elle sans aviser personne de ses plans parce qu’il avait craint un nouveau refus de sa part. A vrai dire, Amber ignorait pourquoi on voulait tant de ses services. Il y avait des flics bien meilleurs qu’elle. Elle n’avait qu’à penser à Vincent, à Jack… et même à Turner. Pourquoi voulait-on absolument qu’elle soit là? Était-ce une autre façon de tenter de la contrôler? Bref, Amber avait promis d’y réfléchir… et quand elle était allée rencontrer le Maire pour lui faire part de sa décision et de sa liste de conditions non-négociables, il n’avait eu d’autre choix que celui de les accepter. En fait, Amber n’avait pas demandé grand-chose. Ne plus jamais être démise de ses fonctions de la sorte, ne plus jamais lui retirer une enquête aussi grosse et importante parce que quelqu’un de qui elle était proche se trouvait impliqué ainsi qu’une augmentation de salaire – pas encore complètement folle non plus, Amber avait quand même pensé à ce petit détail – conséquente pour compenser tous les problèmes que cette mise à pied lui avait valut. Et le Maire avait accepté, trop heureux de la voir accepter de retourner au boulot.

    Amber jeta un coup d’œil autour d’elle et vit qu’elle était toute seule dans la pièce qui leur servait de bureau, là où aucun civil n’avait accès. A l’heure qu’il était, ils devaient tous être allés dîner. En haussant les épaules, la jeune femme se dirigea vers la machine à café – à jus de chaussette en réalité – et s’en servit une tasse avant de gagner son bureau. Comme elle n’avait rien sur le feu, personne encore avec qui travailler non plus, la jeune femme ouvrit son ordinateur et décida de consulter ses courriels. Il lui arrivait rarement de faire ça au travail, mais comme elle n’avait rien d’autre à faire… En souriant, elle vit qu’elle avait un message de Mark et s’empressa à le lire avant de lui répondre. Ça faisait quelques minutes qu’elle tapait quand elle sentit qu’on la regardait. Tournant la tête pour voir qui la fixait ainsi, Amber vit que c’était Vincent. Il était adossé contre le chambranle de la porte et la regardait sans rien dire. En soupirant, la policière se remis à son message et l’envoya. S’il fallait qu’elle subisse le courroux de Vincent pour un courriel, autant terminer de l’écrire. Tant qu’à se prendre un savon, que c’en vaille la peine!

_________________



No matter what people say, I'm going to love him anyways...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Rockchester

avatar

Nombre de messages : 145
Team : Police
Citation : 31 ans
Humeur : Dépend des jours

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Lun 4 Mai - 2:18


    Il avait dormit avec Amber la nuit précédente, et le fait de la voir se lever en même temps que lui, qu'elle se prépare à ses côtés dans la salle de bain et qu'ils se rendent au commissariat tous les deux lui avait fait le plus grand bien. Il était content que la jeune femme ait accepté la proposition du maire et soit rentrer au bercail. Il n'était pas le seul d'ailleurs à être content, Jack aussi. Il trouvait dommage qu'ils ne puissent pas faire équipe ... mais ça ce n'était pas de son ressort et c'était peut-être mieux ainsi. En tant que couple, ils avaient des hauts et des bas, elle avait beau lui jurer fidelité, il ne pouvait oublié qu'elle avait embrassé Mark la journée-même où lui l'avait embrassé. Il l'aimait, mais la jalousie envers Mark le rendait complètement fou. Il continuait donc de travailler avec Turner, ils étaient tout aussi explosif cependant ensembles ne s'entendant presque jamais sur rien. Mais bon ... ils se couvraient tout de même l'un l'autre et s'était tout ce qui comptait. Il venait de rentrer, Océane était allée manger avec des collègues et lui était venue retrouver Amber. Il l'a trouva facilement dans la salle qui leur faisait office du bureau. Elle était assise face à un écran et il entendait ses jolies petites doigts danser sur le clavier.

    Il s'appuya au chambranle de la porte et la regarda faire. Elle était vraiment belle comme ça, il croisa les bras sur sa poitrine et l'observa. Elle bougea et il vit qu'elle répondait à mail. Il n'eut pas besoin de vérifier pour savoir à qui elle écrivait. Il était à peu près le seul avec qui elle correspondait de cette façon. Elle sembla sentir qu'il la regardait parce qu'elle tourna la tête vers lui. L'expression de son visage indiqua qu'il avait vu juste quant au destinataire de son message. Il aurait pu laisser ainsi si elle n'avait pas réagit de cette façon. Elle avait eu un soupire et avait terminé son mail. C'était comme si elle était agacée qu'il l'est interrompu dans l'écriture de son mail. Il se redressa et l'a regarda.

    -Désolé, je ne pensais pas te déranger dans ton écriture. Tu n'étais pas obligé d'arrêter pour moi tu sais, je ne lisais pas si c'est ce que tu crois, je ne faisais que te regarder comme j'aime le faire. Mais ça va continue d'écrire à ton GRAND ami ... je vais aller manger seul.

    Il leva les mains en signe d'innocence. Pourquoi devait-il toujours être le méchant de l'histoire? Après tout, il n'avait absolument rien dit alors pourquoi avait-il fallut qu'elle pousse se soupire à fendre l'âme comme s'il allait lui sauter dessus et hurler à la mort. il secoua la tête et eut un sourire narquois.

    -Je dois vraiment avoir l'air du pire des salauds pour que tu me fasses cet air pour un mail. Tu crois quoi? Que je vais pensé que tu embrasses l'ordi chaque fois que tu lui écrit? Merde Amb ... pourquoi faut toujours que je sois le méchant de l'histoire? Lui il n'a vraiment aucun tord... c'est le héros puisque c'est lui qui a prit la tangeante et m'a laissé la place. La vérité? Il est partie vive son histoire avec ta bonne copine Jamie et il a pas eu les couilles de l'admettre préférant passer pour le bon gars. Il doit bien rigoler le doc quand il l'a baise.

    Vincent n'avait jamais été un tendre quand il parlait de Mark, mais il savait aussi qu'il avait raison. Après tout le doc et l'ambulancière avait couché ensemble sous le toit de sa copine... la chambre juste à côté ... et leur en avait voulut quelques semaines et ensuite elle avait gober l'histoire de son ami qui avait désirer partir pour laisser de l'espace à la policière, il amenait étrangement dans ses bagages la belle ambulancière. Mais ça... Amber ne le voyait pas non. Vincent était meilleur dans les rôles de méchant que Mark ... alors elle lui avait collé l'étiquette se fermant les yeux sur ce que son ami faisait. Il sortit de la pièce et tourna le dos à la jeune femme marchant vers la sortie.


_________________
:..::..:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fisher

Admin Tyrannique
Admin Tyrannique
avatar

Nombre de messages : 486
Citation : 28 ans

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Lun 4 Mai - 3:18


    C’était devenu une sorte d’habitude. Ils finissaient toujours pas se chamailler pour une connerie… qui avait toujours un lien avec Mark. De toute évidence, qu’il ait quitté les États-Unis pour s’exiler en Angleterre ne suffisait pas à Vincent qui aurait sans doute préféré le voir changer de galaxie. Et encore une fois, c’était Amber qui devrait se sentir coupable d’envoyer un courriel à son meilleur ami? Qu’y avait-il de mal dans ça bon sang? Et puis… comment voulait-il qu’Amber réagisse? Dès qu’il était question de Mark Riders, Vincent ne réagissait plus… normalement. Autant il pouvait être furieux pour un coup de fil qu’il pouvait bien prendre le fait qu’il discute en ligne. Amber ne savait jamais sur quel pied danser avec lui! Soit il tombait dans les bleus parce qu’il était en colère, soit tout allait bien et elle n’avait aucun problème. La jeune femme ne savait plus où se situait la ligne à ne pas franchir pour éviter que Vincent ne se fâche contre elle… parce que ça, elle trouvait ça vraiment difficile. Ils avaient tous les deux un sacré caractère, mais toujours se disputer avec lui devenait sincèrement lassant.

    Lorsqu’il leva les mains, Amber serra les dents. Elle savait ce qui s’en venait. C’était pratiquement toujours la même chose, elle commençait à en avoir l’habitude depuis le temps. Cette fois-ci, il était désolé de l’avoir dérangée pendant qu’elle écrivait à son grand ami… et il avait, bien-sûr, eut besoin d’accentué le mot «grand». Comme de fait, Vincent poursuivit sur sa lancée en disant qu’il irait manger seul… avant de partir sur un délire totalement débile concernant Jaimee et Mark. Ne l’avait-il jamais écoutée quand elle lui avait dit que Jaimee était partie vivre en Floride avec Stan l’ambulancier qu’elle avait rencontré lors d’un congrès? Et Mark était en Angleterre évidemment. Ils n’étaient pas partis ensembles, la brève liaison qu’ils avaient eue ensembles n’avait pas tenue la route… parce que Mark était toujours amoureux d’Amber et que Jaimee n’était pas amoureuse de lui. Voilà tout. Ils s’étaient quittés en bons termes. Quand Amber vit que Vincent tournait les talons et quittait la pièce, elle se leva aussitôt et alla se planter en face de lui, l’obligeant ainsi à s’arrêter. Il avait entièrement le droit de ne pas aimer Mark, mais il n’avait pas le droit de l’accuser de truc qu’il n’avait même pas fait! Et de plus, Amber n’avait pas dit son dernier mot.

    - Comment tu veux que je saches quand tu vas te mettre en colère ou bien que tu vas t’en fouttre que je parle avec Mark, hein? Tu n’as rien contre un courriel, mais que je lui parle au téléphone vingt minutes et là, tu sautes un plomb! Comment je suis supposée deviner si on va se prendre la tête ou pas? Je sais plus comment il faut que je réagisse, moi. Désolée de préférer imaginer le pire quand je sais que ça risque d’arriver!

    Amber ne savait sincèrement plus quoi faire. A chaque fois c’était la même chose et elle en avait marre. La dernière fois qu’elle avait parlé avec Mark avec la caméra qu’il lui avait fait acheter pour qu’ils puissent se voir quand ils discutaient grâce à internet, Vincent s’était fâché et ç’avait pris presque deux jours avant qu’ils ne se reparlent. Comment Amber devait-elle être en mesure d’identifier ce qu’il était prêt à accepter et ce qu’il n’acceptait pas? Pourquoi ne comprenait-il pas que c’était lui qu’elle aimait? Pourquoi Vincent n’avait-il pas l’air de saisir que si elle aimait Mark, c’était uniquement parce qu’il était son ami? Pourquoi le fait qu’elle soit amoureuse de lui semblait tant lui échapper?

    - Pour ce qui est de Jaimee, on voit que tu m’écoutes quand je te parle, c’est fou! Elle est en Floride avec le fameux Stan qu’elle nous a présenté juste avant son départ. Tu ne te souviens pas? L’ambulancier qu’elle a rencontré dans un congrès? Et des fois que ça t’aurait échappé, Mark s’est exilé en Angleterre. Si j’avais été amoureuse de lui, espèce de gros ours mal léché que tu es, je serais partie avec lui. Que je sache, je suis encore à Jackson… ça doit vouloir dire quelque chose, non? Ah, mais non! Excuse-moi, j’oubliais! Il ne faut surtout pas croire Amber quand elle parle, grosse méchante menteuse qu’elle est!

    La jeune femme poussa un profond soupir avant de reprendre lentement:

    - Dans quelle langue il faut que je te le dise que c’est toi que j’aime et que lui, il est uniquement mon meilleur ami et qu'il ne sera jamais rien de plus? soupira Amber en secouant la tête tristement. Il ne t’est jamais venu à l’esprit que mes deux seuls vrais amis me manquent depuis qu’ils ont quitté la ville et que je me sens vraiment toute seule? Oublie ça, ne réponds pas… vaut mieux pas.

    Découragée et dépitée, Amber regarda Vincent un instant avant de le contourner pour regagner son bureau. Ça servait à quoi de se disputer encore avec lui? Ça se terminait toujours de la même façon. A quoi bon rester ensembles si c’était pour toujours se déchirer de la sorte? Quelle sorte d’avenir avaient-ils si Vincent était incapable de lui faire confiance? Amber avait conscience de faire partie du problème, de ne pas aider, mais merde! Fallait-il qu’elle oublie son meilleur ami parce que l’homme dont elle était éperdument amoureuse ne pouvait pas croire qu’elle était là avec lui parce qu’elle l’aimait? Pourquoi ne pouvait-il pas croire que ce satané baiser n’était l’œuvre que de Mark et qu’elle n’y avait même pas participé! Avoir su que toute cette histoire aurait débouché sur une telle série de problèmes, Amber se serait arrangée pour filmer la scène et la grosse discussion qu’elle avait eue avec Mark cette nuit-là… Arrivée à son bureau, la jeune femme se laissa lourdement tombée sur sa chaise et appuya sa tête sur le bureau devant elle, la recouvrant de ses bras. Revenir travailler avec Vincent était peut-être une vraie belle bêtise tout compte fait... Parce que si c'était pour causer plue de problèmes qu'ils n'en avaient déjà, Amber préférait fouttre le camp pendant qu'il en était encore temps. Valait mieux ça que d'autres disputes avec l'homme qu'elle aimait.


_________________



No matter what people say, I'm going to love him anyways...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Rockchester

avatar

Nombre de messages : 145
Team : Police
Citation : 31 ans
Humeur : Dépend des jours

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Lun 4 Mai - 14:20


    La jeune femme se planta devant lui et se mit à lui parler du fait qu'il piquait une crise quand elle parlait avec mark pendant plus de vingt minutes au téléphone. Ce qu'elle ne disait pas c'était qu'elle l'invitait chez elle et le laissait poireauter pendant tout ce temps parce qu'elle parlait avec Mark. Elle le traita de gros ours mal léché, c'était chic maintenant il avait l'air d'un animal bourrut. C'était de mieux en mieux. Elle demanda dans quelle langue elle devrait lui dire qu'elle l'aimait avant de retourner à son bureau. Il resta sans bouger pendant quelques instants, réfléchissant. Il aimait cette femme plus que tout, mais il avait toujours eu du mal à faire confiance. Et encore plus à cause de se Mark qui lui avait bourrer le crâne d'ânerie dont il n'arrivait pas à oublier. Il regarda la jeune femme qui lui tournait le dos et repartit vers elle. Il l'emprisonna doucement entre ses bras avant de lui souffler à l'oreille.

    -Dans toutes les langues du monde pour me faire oublier tout ce qu'il m'a dit. Je perds les pédales chaque fois que tu lui parles parce que j'entends encore son petit ton triomphant me dire que tu ne l'as pas repoussé quand il t'a embrassé.

    Il savait pourquoi elle ne l'avait pas fait, il savait qu'elle n'avait pas voulut blessé son ami... mais tout de même. Il ne pouvait oublié l'expression du docteur, il ne pouvait oublié l'arrogance que lui avait procuré ce simple baiser entre eux. Il déposa un baiser dans son cou avant de laisser échapper un soupire.

    -Je sais que tu aurais pu partir le rejoindre ... mais que tu restes avec moi. Je ne sais pas non plus comment tu fais pour m'endurer, mais ça me rend dingue de savoir que tu te sens seule alors que je suis là... tes amis te manquent d'accord, mais en même temps ... Je sais pas, tu te sens seule alors que je suis planté à tes côtés. Comment je pourrais ne pas me sentir mal ou rejetté, comment je ne pourrais pas être jaloux de ce foutu doc qui te fait sentir mieux quand il appelle? Même dans nos moments les plus intime tu le préfères à moi ...

    Il parlait de ce fameux soir où le téléphone avait sonné pendant qu'ils s'amusaient. Elle n'y avait pas fait attention jusqu'à ce que la voix de mark résonne dans son appartement. Là, elle avait repoussé Vincent, s'était défait de lui pour prendre l'appel en provenance de l'Angleterre. Il n'avait pas pu le croire ... elle aurait pu le rappeler après, mais non ... c'était tout de suite qu'elle devait répondre. Il s'était rhabillé et avait quitté l'appartement de la jeune femme sans même qu'elle ne s'en rende compte. Il avait mit deux jours avant de lui adresser à nouveau la parole. Il s'était sentit minable, il s'était sentit vraiment comme le pire des con à ce moment là. Comment pouvait-il croire qu'elle ne finirait pas par le rejoindre quand elle agissait ainsi? Il n'arrêtait pas de ce demander quand est-ce qu'elle partirait elle aussi. Il ferma les yeux et enfouit son nez dans le cou de la jeune femme resserrant son étreinte.

    -Tu n'imagines pas à quel point ce peut être douloureux de t'aimer quelques fois ... Et pourtant je continue à manquer de souffle quand tu n'es pas là.

    Il enfouit son nez dans les cheveux de sa belle, respira son odeur. Il ne pouvait pas imaginer sa vie sans elle malgré tous les accrochages qu'ils avaient tellement souvent.



_________________
:..::..:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fisher

Admin Tyrannique
Admin Tyrannique
avatar

Nombre de messages : 486
Citation : 28 ans

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Mar 5 Mai - 0:41

    A sa grande surprise, plutôt que de quitter le Central, Vincent vint la rejoindre et la serra contre lui avant de lui souffler à l’oreille qu’elle pouvait lui dire qu’elle l’aimait dans toutes les langues pour lui faire oublier ce que Mark lui avait dit. Amber émit un petit rire qui s’éteignit aussitôt que le policier continua en parlant du ton qu’avait employé Mark lorsqu’il lui avait annoncé la chose. A en croire Vincent, Mark avait eu un petit ton triomphant. Il n’était pas vraiment du genre à narguer les autres, mais quand ça concernait le policier, Amber en était cependant moins sûre. Il avait très bien pu faire exprès pour emmerder Vincent avec cette histoire de baiser qui n’avait jamais rien signifié pour Amber sinon que c’était cette nuit-là qu’elle avait appris que son meilleur ami était amoureux d’elle. Ce qu’elle n’arrivait pas à comprendre c’était pourquoi Vincent était incapable de la croire quand elle disait que ce baiser ne signifiait absolument rien pour elle… sinon le fait qu’elle connaissait maintenant les sentiments de son ami. Amber pouvait cependant comprendre que Vincent ait du mal avec le fait qu’elle n’ait pas repoussé Mark cette nuit-là. A vrai dire, il l’avait tellement surprise qu’elle avait tout simplement figée sur place.

    - Je… je ne l’ai pas repoussé parce qu’il m’a prise par surprise. Je… je ne m’attendais pas à ce qu’il m’embrasse, j’ai figé. Je n’avais même jamais compris qu’il était amoureux de moi. Mais si ça peut te faire plaisir, j’ai été malade tout de suite après.

    Sans compter qu’elle n’avait pas voulut le blesser non plus. Et cette nuit-là, comme plusieurs fois par la suite, leur amitié en avait pris un sacré coup. Ils avaient été longtemps à avoir du mal à se comprendre. Amber faisait tout ce qui était en son pouvoir pour éviter de faire du mal à son ami, mais à chaque fois qu’elle tentait de se contrôler et d’éviter les situations qui pourraient s’avérer pénibles pour Mark, ça ne faisait que compliquer davantage les choses. Et en général, Vincent était dans les parages. Bref, plus Amber en faisant pour épargner tout le monde, plus elle se mettait dans le pétrin. A croire qu’elle excellait dans le domaine! Lorsque Vincent lui dit que ça le rendait dingue de savoir qu’elle se sentait seule même quand il était à ses côtés, Amber ferma les yeux en soupirant doucement. Elle n’avait pas voulut qu’il croit qu’il ne pouvait pas faire en sorte qu’elle se sente moins seule. Encore une fois, Amber avait semé la discorde entre eux. Elle se sentit d’autant plus minable quand Vincent lui demanda comment il pourrait ne pas se sentir rejeté ou jaloux quand Mark la faisait se sentir mieux quand il l’appelait… le pire fut de l’entendre lui dire qu’elle le préférait à lui-même dans les périodes de câlins.

    Il avait tout faux! Elle se souvenait très bien de la soirée donc il parlait… et Amber ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir. Ils avaient été presque deux jours sans se parler à cause de cette histoire. C’est vrai, ils n’étaient guère habillés quand le téléphone avait sonné, elle s’en était fiché jusqu’à ce qu’elle reconnaisse la voix de Mark… Elle l’aurait rappelé si elle n’avait pas reconnut cette tristesse dans sa voix. S’était-il moqué d’elle, se doutant qu’elle devait sans doute être avec Vincent? Amber l’ignorait, mais elle n’avait pas pu se résoudre à le laisser en plan. Pas après tout ce qu’il avait déjà fait pour elle. Ils s’étaient promis d’être toujours là l’un pour l’autre… comment aurait-elle pu lui tourner le dos alors qu’il était mal en point? Amber aurait alors eu l’impression de trahir sa promesse. Concernant les coups de fils de Mark… Amber devait plaider coupable. En effet, quand elle était au téléphone avec lui, il arrivait souvent que Vincent arrive pendant la conversation… mais qu’était-elle supposée faire? Raccrocher au nez de Mark pour rester avec son policier? Et puis comment mettre un terme à une conversation téléphonique avec son meilleur ami sans qu’il ne se rende compte qu’elle allait le laisser pour son petit ami? Elle se serait sentit d’autant plus mal parce que Mark était parti pour lui simplifier la vie.

    - Tu comprends pas Vincent. murmura Amber en se retournant entre ses bras pour lui faire face. Mark… je le connais depuis toujours. C’est celui qui m’a toujours calmé les nerfs et essayé de m’éviter des tas d’ennuis tandis que moi je le poussais à foncer. On a fait des tas de conneries ensembles… Il est un frère pour moi, comme Yann. Jaimee, elle, elle a toujours été ma confidente. Tu devrais la remercier en passant parce que c’est grâce à elle que je me suis ouvert les yeux te concernant. Ils me manquent vraiment tous les deux.

    Amber soupira. Elle ne savait pas comment s’expliquer sans que Vincent ne le prenne mal. Et pourtant, elle lui devait quand même des explications, parce qu’elle ne voulait pas qu’il aille s’imaginer n’importe quoi qui ne ferait que creuser un peu plus le fossé qui les séparait déjà.

    - Ils seront toujours une partie de moi. Comme toi. Ils me manquent et ça, je ne peux rien y faire. Par-contre, tu as tort de penser que je me sens seule même quand tu es avec moi. C’est faut ça… mais tu sais que je n’ai pas des tas d’amis, tu sais que je ne suis pas très sociable… mon cercle d’amis est plutôt limité et maintenant que mes deux meilleurs amis sont loin bah… quand tu n’es pas avec moi, je m’emmerde. Je ne veux pas t’emmerder avec mes histoires alors je profite des moments qu’on passe ensembles parce que je ne sais pas quand ça va se reproduire.

    Et là, Amber ne parla pas de cette Marcy Ross qui lui portait sur les nerfs. La voir qui tournait autour de Vincent la rendait malade. Elle n’avait jamais été d’un tempérament possessif ou même jaloux, mais là… Amber savait qu’elle n’était pas du tout de taille à lutter contre cette femme et la simple idée de perdre Vincent pour le voir avec elle… La policière préférait ne même pas y penser, ça faisait moins mal!

    - C’est pas plus facile pour moi tu sauras. Ton ex là… je la déteste. Elle te tourne vraiment trop autour et ça, j'aime pas ça beaucoup. Content, je suis jalouse moi aussi et j'aime pas ce sentiment-là.

_________________



No matter what people say, I'm going to love him anyways...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Rockchester

avatar

Nombre de messages : 145
Team : Police
Citation : 31 ans
Humeur : Dépend des jours

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Mer 6 Mai - 10:44

    Amber lui fit connaitre un détail qu'il n'avait jamais su à propos de se stupide baiser avec lequel Mark l'avait tant nargué. Amber avait été malade... il n'en avait jamais rien su et il devait avouer que s'était un petit velours pour lui de prendre connaissance de ce détail. elle lui parla ensuite de sa relation avec son ami, comment elle le considérait comme un frère. Elle lui faisait face maintenant, il l'a regardait dans les yeux pendant qu'elle lui racontait tout ça. Elle parla de Jaimee aussi et du fait qu'il devrait la remercier parce qu'elle l'avait poussé vers lui. Il hocha la tête et eut un petit sourire. Ce qu'elle ne savait pas c'était qu'il l'avait fait ... il lui avait parler juste avant qu'elle ne parte et il l'avait remercié d'avoir cru en leur histoire et d'avoir fait en sorte que Amb ouvre les yeux. Il replaça une mèche des cheveux de sa policière favorite et écouta le reste de son histoire. Il fût surpris de savoir que Amber était jalouse de Marcy, il savait que la policière n'aimait pas la docteur, mais de là à la détester et a en être jalouse, jamais il n'aurait cru.

    -Et moi qui croyait être le seul jaloux ... je t'avoue que ça me rassure de savoir que toi aussi tu peux ressentir ça, je pensais que je devenais complètement fou. Mais en même temps, je suis loin d'être aussi près de Marcy que toi de Mark. Et je ne suis pas jaloux de Jaimee... je sais que tu aimes les hommes et que tu ne partirais pas pour elle.

    Il déposa un baiser sur les lèvres de la jeune femme. Il ne détestait pas Mark au point de souhaiter sa mort, ça il le savait puisque quand il avait été blessé il s'en était fait quand même pour le doc. Mais il n'aimait pas le savoir aussi proche de sa copine. Il détestait savoir qu'il lui manquait autant. Ce n'était peut-être pas légitime, ni même rationnel, mais il était incapable de s'en empêcher. C'était plus fort que lui, il avait peur de la perdre. Il avait toujours l'impression qu'elle irait ailleurs et que lui resterait là sans plus personne. Il n'avait jamais aimé aussi fort, et n'avait jamais été aussi jaloux non plus. Il savait que sa jalousie était en train de lui jouer des mauvais tour avec la jeune femme mais c'était plus fort que lui, il n'arrivait pas à s'en empêcher. Il eut un soupire et regarda la jeune femme dans les yeux.

    -Je sais que ce n'est pas une raison Amber, mais je n'ai jamais ressentit ça avec personne avant. Je deviens dingue à l'idée de te perdre et non je ne peux pas m'enlever cette pensée de la tête. C'est plus fort que moi. Je n'ai jamais aimé personne comme je t'aime et ça me fait faire et dire des idioties.

    Il l'avait dit maintenant, ça n'arrangerait peut-être pas les choses entre eux, mais au moins elle saurait pourquoi il était ainsi. Ça ne justifiait pas non plus son comportement, mais encore là, elle saurait pourquoi. Et de son côté il devrait faire des efforts, sinon il finirait par la perdre et ce serait uniquement de sa faute à lui. Jaimee avait fait en sorte d'ouvrir les yeux d'Amber sur la réciprocité de leur sentiment, maintenant c'était à lui de faire en sorte que ça fonctionne et qu'il n'y ait plus autant de tension entre eux. C'était à lui de faire l'effort pour que Mark ne vienne plus lui remplir la tête de conneries dans ses pensées et à lui de se calmer quand elle parlait au docteur. Elle ne l'aimait pas, c'était comme un frère pour lui. Alors il devait s'en tenir à ça et faire confiance à sa douce. Il prit le visage de la policière entre ses mains et l'embrassa doucement.


    -Je ne peux pas te promettre que je vais changer du jour au lendemain, ce serait même surement très difficile d'arrêter ce genre de comportements, mais je te promets de faire des efforts pour cesser de m'emporter à chaque fois que tu lui parles ou que tu lui écris.

    Il aurait de la difficulté, il le savait, mais en même temps il se devait de faire des efforts, Il n'avait plus le choix et il le voyait bien avec cette prise de tête inutile en plein bureau.

_________________
:..::..:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fisher

Admin Tyrannique
Admin Tyrannique
avatar

Nombre de messages : 486
Citation : 28 ans

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Mer 6 Mai - 22:54

    Amber tomba des nues lorsque Vincent lui dit qu’il croyait être le seul des deux à éprouver de la jalousie. Elle avait pourtant toujours cru que c’était évident et qu’il s’en était rendu compte. c’était… étrange de l’entendre lui dire qu’il avait sincèrement cru qu’elle n’éprouvait pas ce genre de sentiments envers cette… Ross. Amber la détestait et même si Vincent disait ne pas être aussi près d’elle qu’Amber l’était de Mark, c’était totalement différent. A ses yeux, du moins. Les chances qu’elle finisse dans le lit de son meilleur ami – pour faire autre chose que d’y dormir ou discuter avec lui – étaient de l’ordre de l’impossible. Quant à Vincent et la blondinette, c’était une toute autre histoire. Eux avait un passé autre que simplement amical, ils avaient été un couple et ça, rien ne pourrait jamais l’effacer. Même si Amber le souhaitait de toutes ses forces.

    - C’est pas la même chose Vincent. Mark et moi, on a jamais été un couple. Ça n’arrivera jamais parce que pour moi, il est mon frère. Alors que toi et… Blondie, vous êtes sortis ensembles. Un bon bout de temps si je ne me trompe pas. Si elle n’était jamais partie, vous seriez peut-être encore ensembles et tu ne me regarderais même pas. Et puis… si tu ne t’en es pas rendu compte, elle est prête à… te reprendre. Suffit que tu bouge le petit doigt pour lui faire signe. N’importe quand.

    Elle avait faillit dire que Ross était prête à tout pour le prendre, mais elle avait empêché le mot de franchir ses lèvres. Parce que si Vincent ne s’en était jamais rendu compte, ça n’avait pas échappé à Amber… et cette idée lui était intolérable. Amber garda également pour elle que Ross faisait tout ce qui était en son pouvoir pour essayer de mettre la merde dans leur relation. Si elle était capable de dire ou de faire quelque chose pour que Vincent doute d’Amber et ne se décide à la larguer, elle n’hésiterait pas. Cependant, Amber ne le dit pas… elle préférait se taire que d’entendre Vincent lui dire qu’elle était entrain de s’imaginer n’importe. Ça découlerait sûrement sur une nouvelle dispute et Amber n’en avait pas envie. Elle le savait et c’était suffisant pour elle. Elle espérait seulement que Vincent ne la laisserait pas l’induire en erreur et qu’il comprendrait le manège si son ex s’amusait à agir de la sorte.

    Lorsque Vincent lui dit qu’il devenait dingue à l’idée de la perdre et qu’il ne pouvait pas s’enlever cette idée de la tête, Amber eut un petit sourire. Elle aussi avait peur de le perdre. C’était peut-être stupide, une peur totalement irraisonnée, mais c’était plus fort qu’elle. Et de toute évidence, c’était également le cas de Vincent qui semblait vivre la même chose de son côté. A l’en croire, ça lui faisait faire des idioties de l’aimer de la sorte. Et il n’avait jamais aimé personne comme il l’aimait. Ça, ça lui faisait plaisir de l’entendre. Ça voulait dire que même s’il avait aimé cette blondinette, Vincent l’aimait, elle, davantage encore. Sérieusement, Amber préférait croire ça… même si parfois elle avait du mal à concevoir que Vincent puisse être amoureux d’elle.

    La jeune femme ne put s’empêcher de froncer les sourcils quand Vincent lui dit qu’il ne pouvait pas lui promettre qu’il changerait du jour au lendemain. Elle ne voulait pas qu’il change! Elle l’aimait et voilà tout! Tel qu’il était, avec ses qualités et ses défauts… et puis, le savoir jaloux était quelque peu flatteur… même s’il n’avait aucune raison d’éprouver ce genre de sentiment! Qu’il essaie cependant de faire des efforts pour éviter de s’emporter quand elle écrirait ou parlerait à Mark lui faisait cependant plaisir. Parce qu’Amber ne souhaitait pas tourner le dos à son meilleur ami parce que l’homme qu’elle aimait ne voyait pas les choses sous le même angle qu’elle.

    - Je ne veux pas que tu changes! Je t’aime comme tu es… je veux juste que tu arrêtes de penser à ce damné baiser qui ne voulait rien dire pour moi. D’accord? C’est toi que j’aime et c’est tout. Je me doute bien qu’on aura toujours des raisons de s’engueuler, mais… si on peut éviter celle-là, ça ferait mon affaire.

    Ça ne serait peut-être pas facile tous les jours, mais Amber avait bon espoir de voir les choses s’arranger. Tant et aussi longtemps que Vincent arrêterait de croire aux idioties de Mark concernant le baiser, ils pourraient s’en sortir sans trop de heurts. Par-contre, Amber se promettait bien de parler avec Mark. Très sérieusement. Quand elle lui avait demandé pourquoi Vincent avait cru bon de lui caser la figure, il n’avait parlé que du baiser, mais il avait juré ses grands dieux que ce n’était pas pour le narguer ou lui causer des ennuis… Il allait savoir le fond de sa pensée. Ça ne serait pas beau à voir, ça c’était clair et net! Ils seraient peut-être des semaines à rester sans se parler, mais Amber n’en avait rien à fouttre. Avec ses conneries, son meilleur ami avait fouttu la merde dans sa relation avec Vincent… et dire qu’il était parti pour lui simplifier la vie… Il allait en entendre parler!

_________________



No matter what people say, I'm going to love him anyways...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Rockchester

avatar

Nombre de messages : 145
Team : Police
Citation : 31 ans
Humeur : Dépend des jours

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Sam 9 Mai - 6:58


    Vincent écouta Amber lui expliquer pourquoi c'était différent, pourquoi elle, elle avait des raisons de plus d'être jalouses de Marcy. Mais sincèrement, il ne trouvait pas que c'était si différent. Pourquoi? Parce que tout comme Marcy, Mark était amoureux ... c'était ce qui rendait la chose différente. Marcy ne lui faisait ni chaud ni froid aujourd'hui et si celle-ci se faisait des idées, il ne pouvait pas y faire grand chose. Il ne lui avait jamais rien donné comme espoir, il n'avait jamais rien fait non plus pour qu'elle croit qu'elle avait une quelconque chance de le récupérer. Il ne l'aimait plus depuis très longtemps et était passé à autre chose. Il ne pouvait pas être sur non plus que les sentiments de Amber ne changerait pas envers son ami le toubib. Il l'a regarda et haussa les épaules, il n'était pas fâché, mais il avait envie de lui faire voir sa réalité à lui aussi.

    -Premièrement, avant même qu'elle ne parte pour l'Afrique je savais que mon histoire avec elle ne durerait pas toute la vie. Je voyais que mes sentiments pour elle n'était plus les mêmes que nous étions plus des amis qu'un couple. Et sinon, tu sais on entend partout que "il était mon meilleur ami, mais je me suis rendu compte que je l'aimais", alors oui ça me fait peur même si tu me dis que c'est un frère pour toi. Parce que le frère, devient souvent le conjoint dans ce genre d'histoire.

    Même les parents et le frère de Amber avaient cru que Mark et elle seraient ensembles un jour. Elle avait démenti le tout en étant avec lui, mais ça restait qu'ils espéraient sans doute toujours qu'elle retrouve le doc. Amber n'était pas influençable, d'accord, mais rien ne disait qu'elle ne commencerait pas à ressentir des sentiments autres que amicaux pour son bon ami et c'était ça qui le rendait malade. Elle ne sembla pas apprécier qu'il dise qu'il tenterait de changer, son froncement de soucils le lui indiqua clairement.

    Elle lui fit savoir qu'elle ne voulait pas le voir changer. Elle l'aimait comme il était et voulait seulement qu'il arrête de voir ce baiser comme une marque d'affection, que pour elle, il ne représentait absolument rien. Elle disait qu'ils avaient déjà assez de motifs pour s'engueuler sans que celui là en soit un. Il eut un petit sourire et l'embrassa doucement. Un collègue qui passait par là se permit de les siffler. Vincent lui lança un regard équivoque et le collègue se tût et changea de direction. Vincent reporta alors son attention sur la jeune femme.

    -Tu sais ... comme je te disais plutôt. Ce baiser me met surtout en colère à cause de la façon dont Mark me l'a présenté, son arrogance, sa confiance et non pas pour ce qu'il représente. Je sais que pour toi il ne voulait rien dire, mais pour lui c'était important et qu'il me nargue avec le fait que tu ne l'es pas repoussé me donne la nausée à chaque fois que j'y pense.

    Elle saurait au moins maintenant pourquoi il était autant en colère contre se baiser, ça ne l'aiderait peut-être pas lui à passer par dessus, mais elle comprendrait au moins pourquoi il était aussi en colère. Du moins, c'était ce qu'il espérait vraiment. Il savait que ce n'était pas brillant comme réaction et tenterait de faire des efforts, mais c'était difficile pour lui d'oublier sa rancoeur envers cet acte qui n'avait d'importance que pour celui qui s'était exilé en Angleterre.


_________________
:..::..:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fisher

Admin Tyrannique
Admin Tyrannique
avatar

Nombre de messages : 486
Citation : 28 ans

Return.. But..
My Life:

MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   Sam 9 Mai - 22:31

    Amber ne put s’empêcher de grogner quand un sifflement peu discret retentit derrière elle quand ils s’embrassèrent. Elle détestait bien des choses, mais quand les gens faisaient des trucs aussi idiots pour faire les intéressants, c’était pire que tout. D’ailleurs, c’était quoi le plaisir de les emmerder? Ce n’était pas comme s'ils s’embrassaient à tout bout de champs au boulot! De un, la jeune femme venait à peine de reprendre du service et de deux, Amber détestait les marques d’affection du genre en public. Ça la mettait mal à l’aise et elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour les éviter… et puis, il n’y avait personne avec eux, c’était pourquoi elle n’avait pas repoussé Vincent quand il l’embrassait. Et puis… elle en avait eu envie elle aussi. Cependant, Amber ne manqua rien du regard noir que jeta Vincent à l’espèce d’idiot.

    Malgré tout, ce que lui avait dit le policier concernant son ex ne la rassurait pas des masses. Qu’il ait su avant même qu’elle ne parte pour l’Afrique que son histoire avec elle ne durerait pas, ça ne la rassurait pas. Même s’il ne lui avait donné aucun signe pour l’encourager, n’en demeurait pas moins qu’elle n’avait pas du tout l’intention d’abandonner. Qu’est-ce qu’Amber pourrait faire contre une femme comme celle-là? Elle était vaincue d’avance, elle ne le savait que trop bien. Enfin… Amber préféra ne pas allonger sur le sujet, histoire de s’éviter une conversation houleuse avec Vincent. C’était préférable d’éviter les sujets… chauds.

    Cependant, lorsque Vincent mentionna le fait que souvent on entendait parler des amis qui finissaient ensembles. Amber ferma brièvement les yeux et secoua la tête. Que Vincent ait une crainte concernant ce genre de chose était possible, mais qu’il semble y croire c’était une autre paire de manches. Parce que même si c’était le genre de chose qui arrivait parfois, jamais Amber ne finirait avec Mark. Ils se connaissaient trop bien pour qu’une histoire entre eux puisse être possible. Sans compter le fait que jamais Amber ne l’avait vu autrement que son meilleur ami. Même si son histoire avec Vincent se terminait, jamais Amber n’irait avec Mark, pour elle c’était un fait établit depuis longtemps. Trop longtemps pour que ça change.

    Et puis… c’était sans compter sur le fait qu’elle était maintenant en colère contre lui et qu’elle attendait avec impatience leur prochaine conversation ou le prochain courriel. Amber se ferait une joie de l’apostropher comme il le méritait. Meilleur ami ou pas. Et il devait se compter chanceux qu’une immense flaque d’eau ne les sépare, parce qu’il l’aurait vue débarquer. C’était dans ces moments-là que Jaimee lui manquait énormément. Soit son amie la calmait, soit elle lui donnait raison… mais là, il n’y avait rien pour la faire changer d’avis. Mark Riders aurait de ses nouvelles. Évidemment, quand Vincent lui dit que ce qui l’avait surtout mis en colère c’était la façon dont Mark lui avait parlé du quasi baiser, le sang d’Amber se mit à bouillir dans ses veines.

    - Il ne perd rien pour attendre celui-là. Il est chanceux qu’il y ait un océan entre les États-Unis et l’Angleterre, parce que je serais déjà chez lui entrain de lui botter le train. Il m’avait promis de ne pas faire exprès pour te chercher, de pas t’emmerder pour pas que j’aie des problèmes avec toi… et la première chose qu’il fait c’est d’aller te narguer dès qu’il en a l’occasion. Je vais vraiment lui botter le derrière. Il a même eu le culot de me regarder en face et de me dire que tu avais mal réagit et qu’il avait fait une connerie en te le disant… il a juste «oublié» de mentionner le ton sur lequel il s’était empressé de tout te raconter!

    Amber bouillait de rage. Elle détestait que Mark lui ait fait une chose pareille. Il lui avait bien compliqué la vie en allant parler à Vincent d’un fouttu quasi baiser qui ne voulait rien dire! Il avait bien de la chance d’être au loin, parce qu’Amber était tellement en colère qu’elle se serait précipitée chez lui ou à l’hôpital pour l’engueuler. Ça lui aurait fait le plus grand bien. Maintenant, elle devrait se rabattre sur le gym ou le stand de tirs.

_________________



No matter what people say, I'm going to love him anyways...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un autre savon? [Pv Vincent]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un autre savon? [Pv Vincent]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transfers de perso vers un autre serveur, enfin !
» [Blog] La Poésie, une autre réalité est possible
» 30/04 Tournoi Legacy : Liège à L'Autre Monde
» [Débat] Une autre forme de vie...
» [Réalisé] Il faut bien craquer un moment donné ou un autre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fear Return's :: THE CITY :: Hôtel de Ville :: Police Office-
Sauter vers: